L'utilisation de la stimulation électrique neuromusculaire avec la paralysie des membres supérieurs

L'utilisation de Neuromusculaire Stimulation électrique avec membre supérieur Paralysie

Par : Mikayla Murphy

Martin, R., Johnston, K. et Sadowsky, C. (2012). Neuromusculaire Entraînement à la préhension assisté par stimulation électrique et restauration de la fonction de la main tétraplégique : une série de cas. Le Journal américain d'ergothérapie, 66(4), 471-477. https://doi.org/10.5014/ajot.2012.003004

Le maigre

Le but de l'étude était d'examiner si la pratique de tâches répétitives combinée à neuromusculaire la stimulation électrique (NMES) augmenterait la force fonctionnelle et l’efficacité des membres supérieurs chez les individus atteints de paralysie secondaire à une lésion de la moelle épinière (LME).

Dans les mauvaises herbes

L'étude comprenait une femme et deux hommes âgés de 17 à 21 ans. Les conditions pour participer à l'étude étaient épaule flexion et/ou abduction à 90 degrés contre la gravité, capacité d'atteindre le coude en avant de la ligne médiane et amplitude de mouvement passive complète du poignet et des doigts. Les participants ne possédaient pas volontairement au moins une main et avaient besoin d'aide pour plus de 50% de leurs activités de la vie quotidienne. Les participants ont reçu une thérapie physique et une ergothérapie non manuelle comme d'habitude tout au long de l'étude.

L'efficacité de la préhension et du pincement a été mesurée à l'aide de la fonction manuelle de Jebsen – Taylor.

Test (JTHFT) (sauf le sous-test d'écriture). Les différents sous-tests ont été analysés séparément et entre des groupes de sous-tests nécessitant une préhension globale par rapport à des modèles de préhension alternatifs (tels que le pincement latéral ou le pincement de la pointe). Le Box and Block Test (BBT) a été utilisé pour mesurer la vitesse. Un entretien semi-directif a également été réalisé. Une mesure de base a été prise avant l'intervention, puis des mesures de suivi ont été prises après la première et la huitième séances.

Pour le NMES, les chercheurs ont utilisé une forme d'onde biphasique symétrique avec une largeur d'impulsion fixe de 300 ms, avec une fréquence d'environ 30 à 50 Hz et une amplitude d'environ 20 à 40 mA en fonction de la tolérance des participants. Des électrodes ont été placées sur les extenseurs du poignet, les extenseurs des doigts et les fléchisseurs des doigts. Les extenseurs ont été activés en premier, puis les fléchisseurs, puis les extenseurs. Les participants devaient saisir et relâcher une balle au cours d'une séance de traitement de 30 minutes, les participants consommant en moyenne 220 balles par séance. Les balles variaient en taille (2 à 4 pouces), en poids et en texture.

Le ramener à la maison

Les scores JTHFT se sont globalement améliorés de manière significative à la fois après la première séance et après la huitième séance. Les sous-tests liés à la préhension se sont améliorés de manière significative après la huitième séance, tandis que les sous-tests de préhension n'ont présenté aucun changement significatif. Les résultats des tests BBT se sont améliorés après la huitième session. Les deux thèmes des entretiens étaient « la perte de contrôle », dans lequel les participants ont expliqué comment ils se sentaient dépendants des autres et ont dû s'adapter ou faire face à la perte de fonction, et « l'expérience d'un changement de fonction de la main », où les participants ont expliqué comment ils ont estimé que les activités du NMES ont accru leur fonction manuelle et leur indépendance.

Notation

L'étude ne précise pas si les résultats provenaient du NMES ou d'un entraînement à des tâches répétitives. De plus, la taille limitée de l’étude rend difficile sa généralisation à d’autres clients. Cependant, étant donné le succès des résultats de l'étude et la perception accrue de la fonction par les participants, il peut être bénéfique de tenter une NMES avec une activité répétitive avec des clients atteints de LME qui n'ont pas de compréhension volontaire. Cette étude reçoit une note de 4/5.

1 commentaire

  1. Cheryl le janvier 27, 2024 à 7:11 am

    Je suis curieux… J'ai un patient LME qui a une certaine action de ténodèse (la motricité fine spécifique est extrêmement altérée) et qui a une extension numérique à travers ce mouvement. J'ai essayé l'e-stim comme indiqué ici et il rapporte que l'e-stim pour l'extenseur interfère avec la saisie et la libération et se retrouve à se battre contre lui. Nous travaillons donc uniquement avec les fléchisseurs. Des pensées? Il était chef cuisinier avant son accident et souhaite revenir à la cuisine.

Laissez un commentaire






Plus à lire

Gestion des cicatrices dans la thérapie de la main

17 novembre 2019

Les thérapeutes de la main peuvent avoir l’impression de lutter constamment contre les tissus cicatriciels. Cela peut limiter la ROM, provoquer des douleurs, gêner d’autres structures et laisser une apparence peu souhaitable. Le tissu cicatriciel commence à se former dès 2 semaines après une blessure et peut continuer à se former jusqu'à 2 ans. L’action la plus précoce est entreprise…

En savoir plus

Connaissez-vous la différence entre une étude d'électromyographie (EMG) et une étude de vitesse de conduction nerveuse (VNC) ?

28 novembre 2021

 Connaissez-vous la différence entre l'EMG et le NCV (une étude d'électromyographie et de vitesse de conduction nerveuse ? Le terme test nerveux est généralement un terme large qui désigne généralement à la fois une électromyographie (EMG) et une étude de vitesse de conduction nerveuse (NCV) (EMG vs NCV). ). Un EMG examine les signaux électriques émis par votre muscle lorsqu’il est…

En savoir plus

L'étirement seul peut modifier la forme de l'os P1 chez les patients atteints de camptodactylie

20 mai 2019

Woo Hong, S. Kim, J., Sang Kwon, O., Ho Lee, M., Sik Gong, H., Hyun Baek, G., (2019). Remodelage radiographique de la tête phalangienne proximale à l'aide d'un exercice d'étirement chez les patients atteints de camptodactylie. J Hand Surg Am, 1.e1-1.e10 Le Skinny – Camptodactylie est une contracture de flexion congénitale et non traumatique de l'IPP dans les doigts autres que…

En savoir plus
Enveloppe_1

Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour directement dans votre boîte de réception !

Inscrivez-vous avec nous et nous vous enverrons régulièrement des articles de blog sur tout ce qui concerne la thérapie des mains, des notifications chaque fois que nous mettons en ligne de nouvelles vidéos et tutoriels, ainsi que des documents, des protocoles et d'autres informations utiles.